Histoire de Saint Ignace et Histoire du chemin

Saint Ignace de Loyola, Iňigo Lόpez de Loyola (Ignace de Loyola), né en 1491 dans le château de Loyola, à Azpeitia en  Pays Basque Espagnol et mort le 31 juillet 1556 à Rome est le fondateur de la Compagnie de Jésus.  Il a été canonisé le 12 mars 1622 par le pape Grégoire XV.

Orphelin de mère à sept et de père à quinze ans, il quitte Loyola et devient page à la cour du roi d'Aragon Ferdinand le Catholique en 1506 puis devient gentilhomme adulte et exerce la fonction de secrétaire. Il mène pendant dix ans une vie de cour. Dans son autobiographie, il dit : « jusqu'à la vingt-sixième année de sa vie, il fut un homme abonné aux vanités du monde et principalement il se délectait dans l'exercice des armes ».

En 1521, à l'âge de trente ans, il participe au siège de Pampelune, il est blessé aux jambes par un boulet de canon. Opéré, une jambe plus courte que l'autre, il doit abandonner l'armée.

Durant sa convalescence faute de trouver des romans de chevalerie, il lit de nombreux livres  religieux. Dans un mélange de ferveur et d'anxiété, il voit en songe lui apparaître « Notre Dame avec le Saint enfant Jésus ». IL rejette sa vie passée et spécialement les choses de la chair.

En 1522, il est rétabli. Il quitte la maison familiale pour rejoindre Jérusalem. Sur le chemin, arrivé au monastère bénédictin de Montserrat, il passe trois jours en prière et dans un geste de rupture, il accroche ses habits militaires et ses armes devant la statue de la Vierge noire. Vêtue d'un simple tissu en guise de soutane et une corde pour ceinture, il reprend sa route avec humilité.

Meurtri par son voyage, ses blessures mal cicatrisées, il passe plusieurs mois dans  une grotte près de Manresa. Il mène une vie d'ermite au cours de laquelle il commence la rédaction des Exercices spirituels. Il prend l'habitude de consigner  ses expériences dans un cahier qui deviendra l'un des livres clés de la Spiritualité Ignacienne.

Photo : Porte de l'accueil Ignatien à Manresa

https://www.youtube.com/watch?v=ugPPoWw2Zyk

20151221 134947

Chemins de pèlerins, dans deux directions opposées

« El Camino Real » que Ignace a parcouru après son séjour à Navarrete correspond maintenant au chemin appelé «Camino de Santiago» qui passe par la Catalogne, Aragon, Navarre et La Rioja. Nous ne savons pas combien de pèlerins vers Saint-Jacques Ignacio a croisé, mais il a sûrement dû se sentir plus d’une fois à contre-courant en marchant dans la direction opposée à ceux qui faisaient le pèlerinage de Compostelle. Une caractéristique d’Ignace fut de respecter la conscience et la façon de faire de chacun, mais, s’il fallait aller «contre» quelque chose, il n’hésitait pas, toujours pour la plus grande gloire de Dieu, comme tout ce qu’il a entrepris.

Aujourd’hui nous allons faire l’expérience d’Ignace, à «contre-courant». Nous croiserons  d’autres pèlerins, parce que notre chemin est aussi pour eux  … mais dans la direction opposée à  la flèche jaune pointant vers Santiago. Comme Ignace de Loyola, nous cherchons tous un autre horizon, une autre destination. Faire une halte dans votre vie, pour découvrir comment Dieu nous enseigne à marcher, «comme s’il était notre maître», nous tenant par la main.

Photo : De Loyola à Montserrat, le chemin Ignatien

Mapa 2